Comment contrôler son érection ?

Comment contrôler son érection ?


Pas d’érection, pas de plaisir sexuel ni descendance

S’il y a bien un symbole de virilité chez l’homme, c’est l’érection. Un homme qui ne serait en mesure d’avoir d’érection ne pourrait, selon les critères standards actuels, être considéré comme un mâle en tant que tel. En effet, comment ce dernier pourrait-il alors s’accoupler dans un tel cas ? L’érection est la condition sine qua non pour se reproduire et faire perpétuer ainsi son espèce.

Dit autrement, sans possibilité d’érection, aucune chance de créer une descendance, ni même de ressentir du plaisir durant un acte sexuel, acte qui serait d’ailleurs très restreint dans un tel cas.

Trop d’érection, une vie sociale perturbée

Pour autant, si l’absence d’érection s’impose comme un problème rédhibitoire quant à la possibilité de jouir, une érection constante et incontrôlée peut, elle aussi, poser de graves problèmes comportementaux chez l’homme. Sa relation en société peut en être gravement perturbée à cause de ces troubles érectiles.

Nous sommes centrés sur les personnes qui n’arrivent pas à avoir d’érection, mais beaucoup moins sur celles qui sont trop enclins à bander sur le champ. Dans les faits, les érections non contrôlées sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne le pense.

Les solutions pour contrôle son érection

Aussi, l’absence d’érection ou une érection inopinée sont, tous deux, des problèmes auxquels il convient de faire face au plus vite si l’on souhaite avoir une vie d’homme épanouie. La solution ? Il faut apprendre à contrôler son érection. C’est l’objet de ce dossier…

Nous allons voir, ensemble, quels sont les critères qui entrent en jeu dans la lutte contre les érections non maitrisées. Nous ne nous focaliserons pas ici sur les problèmes d’absence d’érections, cela fera l’objet de futurs dossiers pour lequel nous adopterons une approche davantage axée sur la médecine.

Comprendre les mécanismes de l’érection

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient d’expliquer brièvement comment fonctionne le principe de l’érection. Quels sont les mécanismes qui font que nous nous mettons à bander à la demande… et même parfois sans même que nous n’ayons rien demandé !

Il est d’usage de dire que « les hommes pensent avec leur sexe ». Cette pensée est, en fait, à moitié vraie puisque, dans la réalité, et d’un point de vue médical, l’homme ne fait que répondre à un stimulus né dans son cerveau, et non dans son sexe, évidemment.

Aussi, lorsqu’une situation excitante s’impose aux yeux de l’homme, cela crée un stimulus dans le cerveau. Ce dernier envoie un signal en direction de la moëlle épinière et qui se termine au niveau de la verge. Ceci se manifeste alors concrètement et visuellement par une érection de la verge puisque les nerfs qui reçoivent le signal sont en fait connectés aux corps caverneux et aux artères de la verge. Résultat ? Un afflux sanguin a lieu et le pénis se met alors à tripler de volume.

Je n’ai pas de désir et pourtant je bande, pourquoi ?

Tous les hommes n’ont pas la même capacité à mettre leur membre en érection de manière fulgurante. Toutefois, certains ont la gâchette facile et arrivent même à bander sans même être confronté à un stimulus excitant, ni même sans éprouver le moindre désir sexuel à ce moment précis où la verge dresse le mât. Comment cela est-il possible ? Explication…

Lorsque notre cerveau est en parfait état de marche, ce dernier bloque l’érection de manière constante. C’est le système appelé orthosympathique qui en fait verrouille cela. Ce système est responsable de tout ce qui a trait à l’excitation, au rythme cardiaque, à la sécrétion d’adrénaline et, d’une manière générale, à l’action. L’unique rôle du système orthosympathique est donc d’inhiber le mécanisme de l’érection en temps normal.

Il peut arriver que chez certains hommes ce système d’inhibition soit moins performant. Les hommes deviennent alors plus sensibles au moindre stimulus et peuvent alors entrer en érection à la moindre occasion. Il est également possible qu’un homme soit extrêmement sensible au sens du toucher sans toutefois, pour autant, que cela soit noté comme une dysfonction médicale.

Si vous avez le sentiment de faire partie de cette catégorie d’hommes, qui, à la moindre occasion, se met à bander, il vous serait conseillé de consulter un médecin urologue ou un sexologue.

Des massages qui créent une érection, c’est gênant !

Comme nous venons de le dire, certains hommes sont plus sensibles que d’autres au sens du toucher. Résultat ? Au moindre massage qu’ils reçoivent sur la ou les zones avoisinants la région de la verge, ils se mettent à entrer en érection. C’est gênant dans la très grande majorité des cas… à moins d’avoir choisi une séance de massage sexuel, auquel cas cela serait volontaire.

Les effleurages, pétrissages et tout autre toucher sur certaines zones sensibles comme le haut des cuisses ou les fesses sont donc parfois responsables de l’érection. Une telle situation serait même courante à en croire la Fédération française du massage et bien être.

L’explication est assez simple à comprendre. Lors d’un massage reçu, notre corps se détend. Il se relâche complètement, jusqu’à lever les barrières inhibantes. Nous lâchons prise et c’est alors que nous sommes susceptibles de nous mettre à entrer en érection. Nous ne sommes plus maîtres de nos réactions.

Une technique pour arriver à contrôler son érection lors d’un massage est alors de pratiquer la technique de la respiration profonde. Il faut détourner son attention coûte que coûte.

Maintenir une érection le plus longtemps possible

Abordons maintenant le cas où nous aimerions volontairement maintenir notre érection le plus longtemps possible. Est-ce possible de bander de manière durable ? C’est le rêve de tout homme que d’avoir la possibilité de bander indéfiniment dans le but de satisfaire leur partenaire par une relation sexuelle plus longue. Nous allons donc voir maintenant quels sont les moyens existants pour maintenir une érection ad vitam aeternam…

La philosophie taoïste pour maintenir une érection constante

Chez l’homme, on associe trop souvent l’éjaculation à l’orgasme. Pourtant, vous devriez savoir qu’il est tout à fait possible que les deux soient dissociés. Pour arriver à cela, l’homme doit apprendre à intérioriser son orgasme, à l’image de l’orgasme féminin.

Ce procédé est utilisé chez l’homme depuis des millénaires grâce à une philosophie bien trop peu connue par la majorité des hommes, la philosophie taoïste. Il est ainsi possible de maintenir son érection en augmentant même son plaisir lorsque l’homme jouit même si cela demandera une certaine maîtrise de la part de l’homme en plein acte sexuel et un certain entraînement dirons-nous.

L’homme doit prendre conscience de l’ensemble de son corps avec pour objectif que l’orgasme se répande dans tout le corps. Il faut, pour ce faire, pratiquer chaque jour des exercices bien spécifiques tels que ceux qui mettent en action les muscles pubococcygiens. Ces muscles sont, comme nous l’avons vu précédemment les muscles responsables de l’érection.

Voici quelques exemples d’exercices à pratiquer de manière régulière pour contrôler son érection…

L’homme doit apprendre à contrôler sa respiration. Celle-ci devra être profonde et ample. Simultanément à cela, l’homme peut s’auto caresser mais devra cesser la masturbation dès que l’orgasme se rapprochera.

En parallèle de cela, l’homme devra faire entrer en action les muscles pubococcygiens comme s’il était en train de stopper la miction. Ceci aura pour effet d’exercer le périnée.

Pendant un orgasme masculin sans éjaculation, la prostate se contracte. Alors, le plaisir se répand dans l’ensemble du corps de l’homme. Il sera même possible à ce dernier d’obtenir une nouvelle érection après avoir eu cet orgasme sans éjaculation.

La méthode tantrique pour contrôler son érection

Voici une autre technique connue pour contrôler son érection, celle qui a recours au tantrisme. Le tantrisme met en lumière le fait de retarder autant que possible la pénétration tout en augmentant le temps des caresses prodiguées, ce qu’on appelle aussi les préliminaires.

Cette méthode est ultra efficace car elle permet de faire diversion. On ne se concentre plus uniquement sur la zone du pénis mais sur l’ensemble des sensations ressenties sur tout le corps.

Une autre méthode relative au tantrisme sera de retarder le plus possible le moment inévitable de l’orgasme. Comment ? En se retirant de sa partenaire juste avant d’éjaculer et en stoppant alors de manière nette toute stimulation phallique. Une fois la pression retombée, c’est-à-dire quelques minutes après, l’homme peut alors reprendre les rapports sexuels qu’il avait initié.

Cette opération est à réaliser d’autant plus souvent si vous êtes sujets à des éjaculations précoces. Il faut se retirer avant le point de non retour, tous les sexologues vous le diront. C’est une excellente façon d’avoir un parfait contrôle de l’éjaculation chez l’homme.

Que penser des médicaments pour maintenir une érection vigoureuse ?

Lorsque l’on parle d’aide médicamenteuse, on passe là à un autre niveau. Prendre des médicaments pour maintenir et contrôler son érection est de tout autre nature que la pratique de méthodes naturelles telles que celles que nous venons d’évoquer ci-dessus.

Cela n’est pas sans risque sur le long terme car la santé de l’homme peut en être chamboulée. Toutefois, il peut arriver que l’homme ait des dysfonctionnements érectiles rédhibitoires dont toute méthode naturelle ne peut rien faire pour pallier à ce problème. Dans les faits, cela peut se traduire par des érections qui ne sont pas suffisamment durables pour que le plaisir soit partagé entre l’homme et sa compagne.

Il peut y avoir diverses causes à ces troubles érectiles. Les causes que l’on retrouve le plus souvent et qui sont à l’origine de ce désordre fonctionnel chez l’homme sont le tabac, l’alcool ou encore le stress. Ces causes sont récurrentes, elles sont d’ailleurs à l’origine de bien d’autres maux chez l’être humain. Toujours est-il que si vous cumulez ces trois causes, vous vous exposez davantage que n’importe qui d’autres à avoir, un jour ou l’autre, des troubles érectiles, sachez-le.

Que penser de l’érection matinale ?

L’érection matinale chez l’homme est tout ce qu’il y a de plus normal. Celle-ci est même un signe de bonne santé chez l’homme. Et l’homme n’a pas besoin d’avoir eu des rêves érotiques pour se retrouver avec la gaule du matin.

Avoir une érection matinale ne peut être contrôlé, c’est un phénomène mécanique qui est involontaire. A l’origine de ce phénomène ? La vessie qui est pleine et qui appuie sur les nerfs érecteurs.

Mais, l’origine de cette érection matinale peut également être d’ordre hormonal puisque c’est, en effet, un taux de testostérone élevé durant la phase de sommeil paradoxale qui se situe juste avant le réveil qui peut également en être la cause.

Nous avons passé en revue un bon nombre de méthodes naturelles pour arriver à contrôler son érection et en finir avec le dysfonctionnement de votre appareil génital. Mais, sachez tout de même que, si vous ne mettez pas en application ces méthodes, vous n’aurez aucun résultat. C’est par l’entraînement que l’on arrive le plus souvent à ses fins.

Alors, n’hésitez pas à passer à la pratique aussi souvent que vous le pouvez, que vous soyez seul ou avec votre partenaire d’un soir. Vous augmenterez ainsi votre propre jouissance car vous serez davantage excité lors du coït, mais aussi, indirectement, celle de votre partenaire féminine. Les orgasmes seront alors plus fréquents.

Il sera même possible que vous éjaculiez plusieurs fois à la suite durant un même rapport sexuel. Les troubles de l’érection, pour ceux qui en étaient victimes jusqu’ici, pourraient alors ne plus être qu’un lointain et douloureux souvenir. Chez la femme, le niveau d’excitation sera tel, que la panne sexuelle de part et d’autre n’arrivera plus jamais.

Pour une éjaculation retardée, il faut, dans un premier temps, apprendre à contrôler son érection. C’est la condition indispensable pour tenir le plus longtemps possible pendant l’acte. Si vous ne possédez pas une érection suffisante, vous pourriez avoir recours, dans les cas les plus problématiques, à des aides médicamenteuses, mais vous devrez alors être très précautionneux et demander conseil à un sexologue ou à un médecin.

Contrôler son érection augmente le plaisir. Si vous éjaculez trop rapidement, vous ne pourrez atteindre pleinement l’orgasme, au même titre que si vous ne bandez pas assez… d’où l’importance d’avoir un contrôle total sur l’érection de sa verge.

Laisser un commentaire