Réseau régional de cancerologie Alsace CAROL

Partie Onco-pédiatrie :


La circulaire DHOS du 29 mars 2004 a défini l’organisation des soins en cancérologie pédiatrique, suivie des Plans cancer, avec deux niveaux complémentaires :

  • Un niveau régional, au sein duquel un ou plusieurs centres spécialisés en cancérologie pédiatrique assurent et coordonnent la prise en charge des cancers de l’enfant. Ils sont également chargés d’animer un réseau d’oncologie pédiatrique qui garantit aux patients et à leurs familles la continuité des soins avec les services de pédiatrie des hôpitaux généraux et les professionnels médicaux et non médicaux chargés de la prise en charge des enfants à domicile.
  • Un niveau inter-régional ou national, pour des pathologies ou des techniques nécessitant une expertise particulière.

Pour l’Alsace, en lien avec les établissements de santé de la région, le centre spécialisé en cancérologie pédiatrique est basé au CHU de Hautepierre à Strasbourg. Il répond aux huit thématiques définies par la circulaire :

  • respecter un seuil d’activité minimum de 25 à 30 nouveaux enfants et adolescents 3 ;
  • assurer la continuité des soins ;
  • permettre l’accès à un plateau technique complet ;
  • mettre en œuvre les outils d’organisation des soins promus par le Plan cancer que sont notamment la concertation pluridisciplinaire, le dispositif d’annonce et la structuration
  • des soins de support ;
  • prendre en compte, dans la prise en charge de l’enfant, la dimension sociale, familiale et relationnelle ;
  • disposer de locaux médicaux et de locaux de vie dédiés adaptés ;
  • participer à la recherche clinique et épidémiologique ;
  • participer à la formation continue des personnels médicaux et paramédicaux.

http://www.chru-strasbourg.fr/poles/Pediatrie-medico-chirurgicale/Onco-hematologie-pediatrique


Le Rapport sur l'offre de soins en cancérologie pédiatrique : état des lieux des centres spécialisés  publié par l’INCa en janvier 2010 dresse un état des lieux de ces centres spécialisés

  • 29 centres spécialisés en cancérologie pédiatrique en France ;
  • 1 centre spécialisé ou plus par région en dehors des départements d’outre-mer ;
  • plus de 2 000 nouveaux cas d’enfants et adolescents 1 atteints d’un cancer sont traités chaque année dans ces centres par des équipes dont la composition et les effectifs ont été renforcés par le Plan cancer 2003-2007 (+ 216 ETP).

Ce rapport fait un focus sur l’information apportée au patient au sujet d’une éventuelle hypofertilité ou infertilité :

  • Deux tiers des centres abordent ce sujet au cours de l’annonce.
  • L’ensemble des centres spécialisés a accès à un centre d’études et de conservation des œufs et du sperme (CECOS).
  • L’adressage des patients pubères pour prélèvement de sperme est systématique dans quasiment tous les centres.
  • Les prélèvements ovariens ne sont pas effectués dans tous les centres, aucune certitude n’étant disponible quant à l’efficacité de cette technique.
  • Un protocole de recherche sur la cryoconservation des ovaires pour les patientes dont le traitement présente un risque certain d’infertilité, est en cours.

Extrait p.58 http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Rapport-sur-l-offre-de-soins-en-cancerologie-pediatrique-etat-des-lieux-des-centres-specialises


Dernières mise à jour : 06-01-2016

Recherche

 

Dernières publications

Contact